La Halle Spada, piège pour les pigeons

 
-Au 23 Septembre 2020 : Rien n’a changé. Les choses sont restées en l’état. Nous relançons la Mairie.

Monsieur Henry-Jean Servat,
Monsieur le Conseiller municipal de la ville de Nice, chargé de la protection animalière,

Nous attirons votre attention sur un bâtiment appartenant à la Ville de Nice : la Halle Spada , situé au 22 bis Bd Denis Séméria, 06300.
Des riverains nous ont alertés sur son extracteur d’air situé en toiture.

Lire la suite : La Halle Spada, piège pour les pigeons

À Madame la Sénatrice Estrosi Sassone, sur la chasse à la glu

 
Bonjour Madame la Sénatrice,

Sur un de vos tweets, publié ce 31 Juillet 2020, par Nice Matin, page 17, on peut lire : « Interdire la chasse à la glu est une décision idéologique…Une annonce à contre-temps des urgences économiques et sociales. »
 Vous avez raison en disant qu’interdire la chasse avec la glu (pour attraper les petits oiseaux) est idéologique, tout comme d’ailleurs est idéologique d'interdire les corridas ou les combats de chiens ou de coqs.
 Mais je sais aussi que vous avez tort de penser que son maintien est urgent pour relancer l’économie et calmer le climat social.

En lire plus : À Madame la Sénatrice Estrosi Sassone, sur la chasse à la glu

Le Secretaire Général de l’ADDA a averti les élus écologistes afin d’intervenir au prochain Conseil Municipal de Nice du 31Juillet


J’avertis les élus écologistes car : 

    - Je ne vois aucune réflexion sur l’obligatoire et nécessaire prise en charge des soins à donner aux chats libres.
    - Sur la création d’espaces de détente d’au moins 1500 m2, durant 1 heure à l’ouverture et durant 1 heure avant la fermeture des jardins non fleuris, pour les maitres et leurs chiens.

De même il faudrait : 
    - Faire procéder à un recensement exact de la population de pigeons, tourterelles et goélands dans la ville de Nice, pour suivre leur évolution démographique.
    -  Protéger absolument les nids d’hirondelles lors de la réfection des façades des immeubles.
    -  Lancer un programme engageant les propriétaires de jardins privatifs   pour des jardins "sans pesticides »

Bien cordialement

Christian Razeau,
Secrétaire Général de l' ADDA

Orientations du gouvernement sur la défense animale ?

Par Christian Razeau,

Bonjour,

L’ensemble des Associations de défense animalière notent que la FNSEA a déjà été reçue à la table de Julien Denormandie.
Elles notent aussi que le Président des chasseurs Willy Schraen a lui aussi déjà été reçu à la table de Barbara Pompili.

C’est certain que celles et ceux qui attendaient un changement de cap sont déçus et que le monde d’après le confinement ressemble, là aussi, à s’y méprendre au monde d’avant.
L’élevage industriel et la chasse sont-elles devenus les deux mamelles du nouveau Gouvernement Castex de Macron… ?

Le droit animalier va avoir, pendant longtemps encore, besoin de ses juristes, scientifiques, philosophes et économistes pour être amendé.
Les actions tournées vers le grand public, pour l’amener à plus de clémence, sont donc elles aussi toujours vitales pour le monde animalier.

Christian Razeau
Secretaire Général de l’ADDA
Membre du Collectif Animalier du 06

Le coût de la suppression des cages en France ?

Par Christian Razeau,

Bonjour,

Voici la question que nous avons posé à la FNSEA :
"Nous souhaiterions que vous supprimiez tous les élevages en cages dans les 5 années à venir.
Pour cela nous attendons de vous que vous nous fassiez un échéancier de cette sortie de confinement espèce par espèce et que vous nous disiez à combien cela reviendrait à chaque contribuable français en mesure de payer l’impôt."

Christian Razeau
Secretaire Général de l’ADDA

Réponse à Franck Leclerc, Journaliste à Nice Matin sur l'Interview de Bernard-Henri Lévy

Bonjour Monsieur Leclerc,

J’ai lu avec intérêt votre interview de B.H. Levy, ce jour, 12 juillet, dans Nice-Matin, en page 17.
J’ai été surpris par sa réponse à votre interrogation « Consommer moins, n’est-ce pas une bonne chose ?»
À cette question il répond  "Je n’en suis pas sûr. J’aime les sociétés généreuses, dispendieuses.Il y a eu dans l’antiquité des sociétés fondées sur la frugalité. Ce n’étaient pas celles où il faisait bon vivre…C’est un point que les écolos devraient quand même éclaircir ».

En lire plusRéponse à Franck Leclerc, Journaliste à Nice Matin sur l'Interview de Bernard-Henri Lévy