La 25eme Conférence sur le climat

Monsieur Antonio Guterres, Secrétaire général de l’ONU, lors de son discours d’introduction à la COP 24 à Madrid, à félicité les jeunes pour leur engagement dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Il a par ailleurs stigmatisé les pays qui continuent à investir dans les énergies fossiles, dénonçant en cela les trop fortes émissions de gaz à effet de serre Et il cite comme toujours le CO2 et il oublie comme trop souvent le méthane (qui a un pouvoir réchauffant 24 fois supérieur au CO2)!

Le méthane est d’une part le résultat de la digestion des mlliards d'ovins, caprins, bovins élevés dans des centaines de milliers de fermes usines à travers le monde et d’autre part de la décomposition de leurs déjections dont les déjections des volailles et des porcs.

Rejeter la seule faute du réchauffement sur le CO2 revient à penser que Monsieur Guterres, comme l’ensemble de la classe politique, est convaincu qu’il est plus facile de fermer les centrales électriques utilisant le charbon que d'inciter nos concitoyens à se passer de viande et des divers produits issus de l'exploitation animale.

Et pourtant les jeunes générations deviennent de plus en plus végétariens, voire végans ! Nos hommes politiques seraient-ils trop vieux ou trop formatés pour trouver et faire appliquer les bonnes solutions ?

Christian Razeau,
Secretaire Général de l’ADDA