PROCHAINE VISIOCONFERENCE

Nous remercions Olivier Le Bot d'avoir accepté d'être notre invité le jeudi 18 Fevrier 21 à 18:30 pour une visioconférence sur le thème de :

"La Constitutionnalisation du droit des animaux". 

Comment faire entrer le droit des animaux dans la Constitution française ?

Voici le lien Zoom pour y assister : https://sciencespo.zoom.us/j/9816413849

OlivierLeBotOlivier Le Bot est professeur de droit public, spécialiste du droit animalier à l'universtité Aix-Marseille.

À Monsieur Julien Denormandie, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation

Monsieur le Ministre,

En ce qui me concerne, ancien cavalier amateur, on m’avait appris qu'en arrivant avec son cheval à la halte du soir, on devait d’abord s’occuper du bien-être de son cheval avant de s’occuper de soi-même. Cela était progressivement devenu un automatisme et une évidence.
Aussi, ce samedi 6 février 2021, sur la chaîne LCP à 10h35, lorsque je vous entends dire : "Le bien-être de l’animal passe d’abord par le bien-être de l’éleveur », je suis stupéfait.

Lire la suite : À Monsieur Julien Denormandie, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation

LOI SUR LA MALTRAITANCE ANIMALE : QUELLES MESURES ONT ADOPTE LES DEPUTES ?

Par Margaux Lacroux, avec AFP , 30 janvier 2021
Plusieurs pratiques décriées devraient bientôt disparaître si le texte est validé par le Sénat.

Loi sur la maltraitance animale : quelles mesures ont adopté les députés ?

C’est «une première avancée» pour les députés. La proposition de loi contre la maltraitance animale a été adoptée vendredi soir à l’Assemblée nationale. Un texte étendard de la majorité, qui a occasionné de multiples atermoiements et frictions au sein de LREM. Les députés l’ont validé par 79 voix pour et deux contre issus du groupe UDI. Il doit désormais passer au Sénat en première lecture. Certains amendements ont été validés malgré l’opposition du gouvernement. En revanche, divers sujets qui fâchent comme la chasse, y compris à courre, l’élevage intensif ou la corrida ont eux été laissés de côté.

La filière de la fourrure française, vitrine du luxe, s’était alliée au collectif des cirques pour dénoncer ce texte qui menace directement leurs professions. Les trois delphinariums du pays, déjà durement touchés par la crise du Covid-19, avaient eux aussi fait entendre leurs doléances, relayées dans l’hémicycle.

Lire la suite : LOI SUR LA MALTRAITANCE ANIMALE : QUELLES MESURES ONT ADOPTE LES DEPUTES ?