CONFERENCE DE CHRISTOPHE MARIE AVEC L'ADDA

Nous avons eu le plaisir d’avoir pour invité ce jeudi 21 janvier Christophe Marie, le porte-parole de la fondation Brigitte Bardot.
Il a évoqué avec nous ses actions et ses projets, en insistant sur leur aspect juridique et législatif. Il a aussi souligné la place essentielle à ses yeux des structures locales comme la nôtre dans le cadre de son rôle fédérateur. C’est un grand encouragement qu’il nous a apporté dans notre engagement pour faire évoluer les regards sur les droits des animaux.
Une agréable soirée, et une très belle rencontre.
Merci Christophe.

CONTRIBUTION PPL 3661

Un grand merci à Hélène Granouillac pour son apport à PPL 3661 qui sera débattue le 26 janvier à L'assemblée nationale.
Un bel encouragement pour ceux d'entre nous qui désireraint également y contribuer.
Adressez vos propositions directement à Loïc Dombreval :  loic.dombreval@assemblee-nationale.fr 

Veuillez trouver, ci-dessous, ma proposition aux député.e.s, destinataire d'une demande de contribution à la proposition de loi 3661 visant à renforcer la lutte contre la maltraitance animale, en débat d'ici fin janvier.

Madame, Monsieur le député,

Préalablement à la proposition de loi 3661 visant à renforcer la lutte contre la maltraitance animale, prévue en commission du 20 janvier prochain, débattue en Assemblée Nationale les 26, 27 et 29 janvier 2021, je souhaite vous soumettre deux propositions.

- le spectacle insupportable d'animaux domestiques, souvent jeunes, chiots, chatons, NAC (nouveaux animaux de compagnie) derrière des vitrines, sous des néons, en centre-ville ou dans des jardineries-animaleries périurbaines doit cesser. Le commerce du vivant que l'on fustige sur les marchés asiatiques (à l'origine de bien de maux mais c'est un autre débat) n'a plus sa place dans nos sociétés. L'heure est venue de mettre un terme à ces achats d'animaux, trop souvent impulsifs, maintenus dans des "boutiques" où, le soir ou le week-end venu, ils croupissent dans leurs cages. Comment en est-on arrivé là, les arrachant à un milieu fait de nature, de repères olfactifs, d'allaitement, d'espace et de liberté ? Si par malheur ils ne séduisent pas la clientèle avant d'avoir atteint l'âge adulte, qu'advient-il d'eux ? Les relègue-t-on dans des refuges eux-mêmes débordés par les abandons et mauvais traitements, ou pire ? On ne peut "acheter" ces êtres comme on cède au caprice d'un objet, d'un vêtement, d'un meuble. Faire le choix d'acquérir un animal est un acte responsable, non voué à un commerce lucratif reposant sur des traitements ou une reproduction épuisante, forcée, répétitive intolérable. A ce titre cet acte mérite donc d'être réservé au savoir-faire de centres ou de professionnels agréés. C'est pourquoi je souhaite que ces boutiques (pouvant au demeurant continuer d'exister grâce à d'autres services) faisant le commerce du vivant que sont les animaleries, ne soient purement et simplement plus autorisées. 

- ayant eu le bonheur de vivre et voyager avec des animaux de compagnie, trouver un hébergement voire un restaurant les accueillant peut se révéler un casse-tête. L'idée de créer un label "pet-friendly" (pardon pour l'anglicisme mais idiome hégémonique dans le tourisme) ainsi qu'un support (site, application, annuaire) listant, actualisant précisément les lieux acceptant nos compagnons serait bienvenue. Nous pourrions y associer les associations et commerçants partenaires, les CRT (comités régionaux du tourisme), les OT (offices du tourisme). Pouvoir compter sur ce service éviterait les malentendus (la déception de se voir refuser un lieu), rendrait sa tranquillité d'esprit à tout le monde, l'objectif étant de favoriser les conditions les plus favorables à notre cohabitation, faire en somme un pas vers l'inclusion légitime de nos amis.

Je vous remercie de votre engagement et vous prie d'agréer, Madame, Monsieur le député, l'expression de mes encourageantes salutations.

Hélène Granouillac
élue écologiste SE - Nice & Métropole
responsable et militante associative
http://terrebleue.org

S.A.

UREGNT - PPL 3661

Si vous voulez être efficace, prenez le temps de lire cette Proposition de loi.

https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b3661_proposition-loi# 

Vous pouvez la compléter ou en modifier certains articles, c’est à dire "l’amender" en expédiant vos propres propositions, et en les envoyant MAINTENANT UNIQUEMENT à Loic Dombreval :  loic.dombreval@assemblee-nationale.fr 

 Il faut vous dépêcher, sachant que cette PPL passera en Commission le 20 Janvier  et sera débattue en Assemblée Nationale  les  26 27 29  Janvier 2021.

   Bien amicalement
  Le bureau de l’ADDA