SUR LE TRANSPORT MARITIME DES ANIMAUX VIVANTS

chargement de moutons

Cela concerne les 130 000 moutons qui ont subi, dans leurs navires bétaillers, le blocage du Canal de Suez par le bateau Ever Given.
Combien sont morts dans les cales de ces bateaux, victimes une fois de plus de la surexploitation humaine, dans des conditions qui ne doivent plus être acceptées. Quels ont été les moyens mis en oeuvre pour éviter les souffrances inutiles de ces animaux reconnus « être sensibles » dans notre code civil ?
Combien sont morts de faim, de soif, d’intoxications, de non-ventilation…
Le saura-t-on un jour ?
Il y a un certain temps j’avais entendu dire que l’on n’exporterait plus d’animaux vivants, seulement des « carcasses ».
Qu’est devenue cette proposition ou ce souhait ?
livestockcarriersheeps01
Les animaux peuvent attendre des semaines à bord des cargos en route vers d'autres pays pour y être abattus.
Image Trevor Collens/AAP

Rappelons-nous pour faire avancer ce dossier quelques exemples parmi tant d’autres :
-  l'incendie puis le naufrage de  l'Uniceb en 1996, entraînant la mort de 67 000 moutons
- le Gulf Livestock 1 avec son équipage (43 membres) et le bétail qu'il transportait (5 867 bovins) sont portés disparus le 2 septembre 2020.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Navire_b%C3%A9tailler

QueenHinds
 Image AFP
 - Le Queen Hind, qui a coulé en novembre 2019 près des cotes Roumaines, dont seuls 33 moutons sur les 14600 transportés ont pu être sauvés, et où les sauveteurs ont découvert des cales secrètes chargées d'animaux non déclarés.
https://www.theguardian.com/environment/2020/feb/03/secret-decks-found-on-ship-that-capsized-killing-thousands-of-sheep
queenhindcapsize
Le Queen Hind a chaviré et a coulé au large de la Roumanie en novembre, entraînant la mort de milliers de moutons. Image Animals International

Autre chose,
Il me semble que les animaux nés en France, élevés sur le sol français, ne devraient pas être exportés pour subir un abattage rituel ou de traditions locales dans des conditions que réprouvent la conscience d'un nombre de plus en plus important de nos concitoyens !
Ne peut-on trouver l’auto-suffisance de la France en ce qui concerne la consommation de viande ?
Pourquoi chercher à exporter autant d’animaux alors que nous en importons autant ?
Au moment ou l’on essaye de rendre la mort la plus douce possible pour les humains, un désintéressement si malsain de la fin de vie des non-humains m’est insupportable.
J’espère que la République s’honorera un jour en restant responsable de la vie et de la mort des animaux nés sur son sol.

Christian